Vendredi 17 mai 2013 5 17 /05 /Mai /2013 10:51

 

Hollande conférence de presse mai 2013

Quand Hollande vire à droite

 

Est-ce une surprise au vu des des prises de position pro-rigueur et pro-Schroeder de lui et ses proches en 2011 lorsque voulant s'emparer de l'investiture socialiste à la présidentielle, il multiplia les déclarations visant à séduire la finance, le patronat et les chantres de la pensée unique ("donner sens à la rigueur", "travailler plus et plus longtemps"...) pour ensuite s'imposer comme l'incontournable à gauche pour battre Sarkozy?

 

Durant les présidentielles, il avait cependant dû, sous la pression du Front de Gauche et de son candidat Jean Luc Mélenchon,  promettre aux Français le "changement maintenant" et se décrire en "ennemi" de la finance.

 

Jusqu'à présent, lorsqu'il s'agissait de trahir ses engagements de campagne, Hollande procédait surtout par enfummage et esquive : ratification du TSCG, poursuite des politiques d'austérité budgétaire, pacte de compétitivité, ANI... mais depuis sa récente conférence de presse, les jeux sont désormais clairs : pour Hollande, le modèle c'est Schroeder, son patron c'est le MEDEF et la finance.

Gerhard Schröder coût travail Allemagne désinflation salariale compétitivité     Laurence Parisot MEDEF patronat

 

Hollande n'a plus que le mot "compétitivité" à la bouche et il se montre désormais très explicite : davantage de profit pour les actionnaires, baisse du coup du travail (ie. moins de salaire pour les travailleurs). Hollande se targue de surpasser Sarkozy en la matière et de couper encore davantage dans les budgets publics. Poursuivre l'austérité sous couvert de "sérieux budgétaire" est-ce sérieux lorsque le pays s'enfonce dans la récession???

 

Pour Hollande, motus et bouche cousue sur le coût du capital, c'est à dire la ponction collossale que représentent les dividendes versées aux actionnaires (9% de la richesse nationale contre 3% en 1982) au détriment des salaires et de l'investissement productif.

 

Et ce n'est pas fini : Hollande prétend avoir obtenu de la commission européenne un répit de 2 ans pour réaliser l'objectif de toute manière irréalisable en période de récession de ramener le déficit public à 3% du PIB. En réalité, la France a capitulé à cette dernière en s'engageant : à faire travailler encore plus longtemps les salariés (réforme des retraites), à libéraliser le transport ferroviaire et l'énergie, à dynamiter les garanties sociales des travailleurs... Ces "réformes structurelles" étaient d'ailleurs déjà évoquées dans le TSCG...

 

A la manière de Sarkozy, le gouvernement utilise tout l'arsenal constitutionnel autoritaire de la Vème république pour imposer à la majorité parlementaire de gauche et au peuple la même politique que celui-ci. Hollande a-il été élu pour ça???


Nicolas Sarkozy     images (1)

 

 

L'épisode de la loi d'amnistie sociale et de l'ANI montre que pour Hollande les députés de la majorité et l'aîle gauche du PS ne méritent rien de mieux que la caporalisation. Cela valide la stratégie du Front de Gauche : il n'y a rien à attendre de Hollande et de cette petite clique d'apparatchiks solfériniens roublards et autocrates et qui ne comprennent que le rapport de force.

 

A nous de poursuivre à tous les niveaux la mobilisation contre l'austérité, si massive le 5 mai (180 000 manifestants - Valls annonçant 30 000 manifestants est pitoyable), pour un renversement de ce régime autoritaire au service de la casse sociale. Voir les marches organisées localement début juin, la mobilisation pour défendre les retraites...

 

  Manifestation 5 mai 6ème république contre l'austérité finance affaire Cahuzac coup de balai

 

 

 

 

 


Par Méduse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 27 avril 2013 6 27 /04 /Avr /2013 11:26

 

marche pour la 6ème république Mélenchon coup de balai purifier l'atmosphère  

 

Putréfaction du régime et impunité de la finance

 

L'affaire Cahuzac n'aura été que le révélateur de la putréfaction d'un régime où un ministre du budget infligeait une sévère cure d'austérité que nous payons tous les jours (notamment de par l'explosions du chômage) tout en fraudant le fisc.

 

  Cahuzac compte en Suisse lutte fraude fiscale ministre budget austérité

 

 

Ce naufrage n'est pas uniquement celui d'une personne mais d'un système fait du mélange des genres entre politique et affaires - et de la duplicité la plus totale de François Hollande lequel prétendait être l'ennemi de la finance, alors que son trésorier de campagne a pu en toute légalité investir dans des paradis fiscaux.

 

Les effets d'annonces bidons de Hollande ("moralisation de la vie politique"), conjuguant amateurisme et populisme permettront  "aux vraies fortunes de dire « merci » à lui et Ayrault. Grâce à eux, de la malhonnêteté d’un proche du président, Jérôme Cahuzac, on aura officialisé un soupçon généralisé strictement réservé aux élus." (Jean Luc Mélenchon).

 

Pas question pour autant pour eux d'interdire les paradis fiscaux Où est liste des évadés fiscaux? Où est le changement? Pour contrôler les élus, il faut un instituer le référendum revocatoire.

 

 

contre l'austérité aussi manifestons

 

François Hollande n'entend pas changer le désastreux cap politique de l'austérité qu'il a rebaptisé "sérieux budgétaire", nonobstant l'innéficacité complète de celle-ci pour réduire les déficits en plus de ses conséquences économiques et sociales calamiteuses.

 

Aussi, le parlement est sommé de voter l'ANI (ie travailler plus pour gagner moins sous peine de licenciement) tel que le gouvernement l'entend, c'est à dire tel que le MEDEF l'en a exigé, et ce par application du vote bloqué. Martine Aubry n'avait pas de mots assez durs en 2010 vis-à-vis de cette procédure "déshonorante" usée par Sarkozy et Fillon pour faire voter la réforme des retraites.

 

Hollande entend-il mener compétition avec Sarkozy en matière de caporalisation de la vie publique? La Vème république n'est plus que l'instrument autoritaire visant à imposer au peuple des réformes de casse sociale. Un coup de balai s'impose : il faut élire une assemblée constituante !

 

François Hollande est un menteur qui ne tient pas ses engagements. Le parlement est sommé par la voix du ministre des relations avec le parlement, Alain Vidalies, de ne pas voter l'amnistie des syndicalistes. Le MEDEF, l'UMP et les larbins médiatiques hurlent à tout va qu'il ne saurait être question d'amnistier des "casseurs", quand il y a encore peu des députés de l'UMP proposaient une amnistie des fraudeurs fiscaux, quand de nombreux patrons voyous ne sont pas condamnés de nombreuses années après les faits, quand les décisions de justice favorables aux salariés ne sont pas appliquées.

 

  amnistie sociale syndicaliste

 

 

Que dire des peines excessivement lourdes qui ont appliquées au regard des faits dont il est question : pour ne citer que l'exemple de Sébatien Migliore condamné notamment à 5 ans d'inéligibilité pour jet d'oeuf et qui aurait ainsi blessé 12 CRS... Alain Juppé avait lui été condamné à 1 an d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs.

 

Raffarin taxait ces syndicalistes de casseurs, alors qu'en 2004, alors 1er ministre, il estimait que "la France avait besoin d'Alain Juppé" (suite à la première condamnation de ce dernier à 10 ans d'inéligibilité). Juppé condamné, Sarkozy mis en examen... Amnistie sociale n'est pas amnésie et impunité des puissants !

 

  Alain Juppé condamnation emplois fictifis inéligibilité   mise en examen Sarkozy abus de faiblesse

 

Que dire des propos des leaders du mouvement anti-mariage pour tous "Hollande veut sang, il y en aura " (Frigide Barjot) ou encore brandissant le spectre d'une guerre civile? Raffarin n'y voit donc que des pacifistes plantant des tentes devant le parlement? Qu'aurait-on dit si un syndicaliste avait tenu de tels propos ? 

 

Et à quand le délit de penser en privé (cf. le lynchage médiatique du Syndicat de la Magistrature)?  Quand les magistrats font leur boulot, la droite hurle qu'ils font de la politique. Quand Gaino insulte le juge Gentil, du FN au PS on s'indigne du "mur des cons"... Faudra-t-il rétablir la chasse aux sorcières pour juger ceux qui ont un "mur des cons dans leur tête"?

 

Il règne une atmosphère de putréfaction politique et morale où les puissants se croient désormais tout permis.  Le peuple doit-il courber toujours plus l'échine ou récupérer sa souveraineté ? 

 

 

 

   marche pour la 6ème république Mélenchon coup de balai purifier l'atmosphère

 

 

Manifestons massivement les 1er mai et 5 mai au côté des organisations syndicales et pour la VIème république.

Par Méduse
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Le blog de Méduse

Liens

AFFICHE JLM 80X60

 

PG-4c7ff952946ab647323d8bf9100ff6c8

 

siteon0-dc90f.gif

 

blogs6_0carre--1-.png

 

dette audit pétition austérité rigueur pillage privatisation sarkozy citoyen révolution démocratique audit

 

 

 

 

http://labs.ebuzzing.fr

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés